Coaching-Accompagnement et prévention du burn-out.

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out, considéré comme un état psychologique et physiologique résultant de

l’accumulation, dans la durée, de facteurs de stress professionnels.

Le burn-out se traduit par un état d épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel.

C’est la psychologue sociale américaine CHRISTINA MASLACH qui, dans les années 1980, a analysé cet épuisement survenant en milieu professionnel.

Triade du burn-out selon Maslach :Constat de l’évolution de 3 états graduels :

1) La première dimension et la plus centrale est l’épuisement émotionnel, psychique et physique. « Avoir le sentiment d’être totalement vidé de ses ressources »

C’est la première manifestation du burn out : une fatigue extrême due à une exposition continue des facteurs de Risques Psycho Sociaux.

Les temps de repos habituels (sommeil, we, congés…) ne suffisent pas à soulager cette fatigue qui devient chronique.

2) Un état qualifié de « dépersonnalisation » ou « déshumanisation » 

Il s’agit d’une stratégie d’adaptation (une « auto préservation inconsciente ») qui se traduit par une mise à distance des autres, à la responsabilité aux destinataires, au développement du cynisme et une baisse de l’investissement.

3) Une diminution du sens d l’accomplissement et de la réalisation de soi qui se traduit par un regard particulièrement négatif sur ses réalisations et accomplissements personnels et profesionnels , une démotivation, un sentiment d’incapacité à faire face, un sentiment d’être inefficace, pas à la hauteur , dans une impasse, une perte de confiance en soi, d’estime de soi

Le syndrôme d’épuisement professionnel se traduit donc à la fois par :

  • Une érosion de l’engagement (en réaction à l’épuisement)
  • Une érosion des sentiments (à mesure que le cynisme s’installe)
  • Une érosion de l’adéquation entre le poste et le travailleur ( vécue comme une crise

personnelle)

  • Un processus avec des signes avant-coureurs

Engagement—-surengagement—-acharnement frénétique—épuisement

Le burn-out peut se traduire cumulativement de 5 manières sur l’individu.

Les manifestations physiques les plus fréquentes :

  • troubles du sommeil
  • fatigue chronique
  • tensions musculaires avec douleurs rachidiennes
  • variations pondérales
  • maux de tête, nausées, vertiges

Les manifestations émotionnelles :

  • sentiment de perte de contrôle
  • difficultés à réguler ses émotions (peur mal définies) ou bien aucune manifestations
  • humeur triste, manque d’entrain,
  • irritabilité, hypersensibilité
  • rarement dans le moment présente t la réjouissance
  • La personne peut paraître distante,inhibée ou dans la plainte et critique

Les manifestations cognitives-Flexibilité mentale moindre

  • Rumination constante sur les problèmes professionnels (pensées parasites)
  • Altération des capacités de traitement de l’information
  • Diminution de la concentration
  • Difficultés à réaliser plusieurs choses à la fois, à nuancer, à prendre des décisions
  • Erreurs, oublis…

Les manifestations comportementales ou interpersonnelles

  • Repli sur soi, isolement social
  • empathie moindre
  • Ressentiment, comportement agressif/violent
  • Diminution de la tolérance à la frustration
  • Comportement addictif (alcool, tabac, tranquillisants, drogue…)

Les manifestations motivationnelles – L’attitude

  • Désengagement (la personne se sent dépréciée dans son travail)
  • Baisse de motivation, de moral
  • Effritement des valeurs associées au travail
  • Remise en cause professionnelle, doute à faire son travail comme avant
  • Dévalorisation

Les manifestations physiques non spécifiques

  • Asthénie, troubles du sommeil, troubles musculo-squelettiques (lombalgies…), céphalées, vertiges, anorexie, troubles gastro intestinaux…
  • Pathologies sous-jacentes :troubles de l’adaptation, troubles anxieux, état de stress post-traumatique, risque suicidaire…

Il existe des outils de mesures et de détection très fiables :

  • Le Maslach burn out Inventory (MBI) qui est un questionnaire scientifiquement validé et le plus utilisé aujourd’hui :il s’adresse aux travailleurs et aux métiers d’aide et de soins
  • Le Copenhagen burn out Inventory (CBI) qui explore 3 dimensions du burn out : personnel, professionnel et relationnel

Il est évident qu’il s’agit de tenir compte du vécu de la personne et de garder en tête que le vécu est propre et subjectif.

Le burn out n’est une nouvelle maladie psychiatrique mais une spirale susceptible de conduire au basculement dans la maladie. Il n’est pas référencé dans le DSM V.

Il ne se caractérise pas pas un diagnostic clinique et unique. En revanche, il est défini comme un épuisement professionnel qui regroupe un ensemble de signes cliniques et de symptômes qui apparaissent progressivement chez l’individu.

Les + d’un suivi en situation de burnout professionnel:
– évaluation de l’état sur base de tests validés
– prise en charge de l’aspect émotionnel
– proposition d’outils concrets et durables